Les Disparus du Beach :

Entraves au droit effectif des victimes à la justice

*Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme

*Observatoire congolais des droits de l’Homme

*Ligue des droits de l’Homme et du Citoyen

*Fédération des congolais de la diaspora

*Association des disparus du Beach de Brazzaville*

Les associations signataires appellent les autorités françaises et congolaises à respecter le principe fondamental de la séparation des pouvoirs et demandent en particulier au président français, garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire, de rappeler à son homologue congolais lors de leur prochaine rencontre que le choix des victimes à un recours effectif devant des juridictions indépendantes et impartiales doit être garanti.

Posté le 11 juillet 2004