// Vous lisez...

ELEMENTS DE REFLEXION SUR LES BMA

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE TOURNONS LA PAGE

Déclaration solennelle de la campagne « Tournons la Page » 1er avril 2015

Nous, citoyens d’Afrique et d’Europe mobilisés contre la confiscation des pouvoirs au sud du Sahara, nous sommes réunis, en ce 1er avril 2015, pour lancer un rapport dont le titre délivre un message universel : « En Afrique comme ailleurs, pas de démocratie sans alternance ». Nous appelons toutes les forces non-partisanes et non-violentes, citoyens, artistes, intellectuels, responsables religieux, associations, syndicats, à nous rejoindre.

Notre première pensée va à tous les militants, les défenseurs des droits, qui prennent tous les risques pour défendre ou conquérir la démocratie. Nous pensons, en particulier, aux militants congolais de Filimbi, une campagne pour la sensibilisation des jeunes à la citoyenneté, qui ont fait l’objet d’une arrestation arbitraire à Kinshasa par les forces de l’ordre le 15 mars 2015, qui sont tenus au secret et dont nous sommes sans nouvelles aujourd’hui. Nous demandons aux autorités congolaises leur libération immédiate et inconditionnelle, et nous attendons de l’Union africaine et de la diplomatie internationale qu’elle mette tout en œuvre pour obtenir cette libération et leur liberté d’action.

Ce 1er avril est un jour historique pour l’Afrique : le pays le plus peuplé du continent, le Nigeria, a connu la première alternance démocratique de son histoire. Le président sortant, Goodluck Jonathan, qui pourtant ne faisait pas l’unanimité, est aujourd’hui salué comme un héros. Un homme qui a eu le courage de nommer des personnalités indépendantes à la tête de la Commission électorale. Un démocrate qui a eu la force de reconnaître sa défaite et de féliciter son adversaire. L’Histoire retiendra de lui cet acte fondateur pour le Nigeria.

A Gooldluck Jonathan, nous voulons dire goobye, and goodluck.

Ce message, nous voulons aussi l’adresser à tous ceux qui, aujourd’hui, prennent la population de leur pays en otage. Messieurs les chefs d’Etat, ne vous accrochez pas au pouvoir, écoutez la colère de vos concitoyens :

Faure Gnassingbé, 88% des Togolais n’ont connu que votre père et vous au pouvoir, goodbye and good luck

Ali Bongo, 87% des Gabonais n’ont connu que votre père et vous au pouvoir, goodbye and good luck

José Eduardo Dos Santos, 78% des Angolais n’ont connu que vous au pouvoir, goodbye and good luck

Yoweri Museveni, 76% des Ougandais n’ont connu que vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Teodoro Obiang Nguema, 76% des Equato-Guinéens n’ont connu que vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Paul Biya, 76% des Camerounais n’ont connu que vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Denis Sassou Nguesso, 69% des Congolais sont nés quand vous étiez déjà vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Robert Mugabe, 67% des Zimbabwéens n’ont connu que vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Idriss Déby, 66% des Tchadiens n’ont connu que vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Omar El-Béchir, 66% des Soudanais n’ont connu que vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Issayas Afeworki, 59% des Erythréens n’ont connu que vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Yahya Jammeh, 57% des Gambiens n’ont connu que vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Joseph Kabila, 53% des Congolais n’ont connu que votre père et vous au pouvoir, Goodbye and good luck

Commentaires