// Vous lisez...

Politique

Interview à RFI contre lettre des parents

Madeleine Mukamabano : ...on ne vous a pas beaucoup entendu à propos de cette affaire, quelle est votre version des faits ?

Sassou : ...Une autre fable : un monsieur reçoit une rafale de kalachnikov par la bouche elle sort par la nuque puis il reste trois jours dans l’eau et puis se retrouve à Paris et tout ceci est repris en cœur par les medias.

Pour la postérité, il nous a semblé important de transcrire sur ce site l’interview accordée par le président congolais SASSOU NGUESSO à la radio France internationale. En effet, hormis le fait qu’aucune réponse circonstanciée n’a accompagné les tentatives de démentis de ce dernier, une chose cependant nous tient à coeur :

Notre témoin rescapé n’a jamais prétendu ni affirmé : (sic) avoir reçu une balle qui serait entrée par la bouche et ressortie par la nuque comme le bafouille le dictateur président Notre rescapé a au contraire déclaré à l’instruction et sur toutes les radios : (sic) La balle est entrée derrière mon oreille et est ressortie par la bouche

Nous renvoyons monsieur SASSOU à une meilleure lecture de son dossier, lui qui trouve extraordinaire le fait de survivre dans de telles conditions et qui prétend par là jouer le rôle de juge d’instruction en lieu et place du ’’petit juge gauchiste’’

La lettre des parents des disparus du Beach envoyée au président de la république française JACQUES CHIRAC est la meilleure réponse qui soit aux élucubrations radiophoniques du dictateur prédateur

HTML - 56.9 ko
Interview de Sassou à RFI contre lettre des parents des Disparus du Beach

Commentaires