// Vous lisez...

Communiqués et Lettres ouvertes

Mobilisation autour d’un séjour controversé

JPEG - 14.9 ko
Les membres du Collectif contre les impunités au Congo et l’envoyée spéciale de l’AFP

Plusieurs organisations citoyennes, ont profité du séjour du président congolais SASSOU NGUESSO à Paris, prévu du 15 au 20 juillet, pour prendre une série d’initiatives afin de tenter de sensibiliser l’opinion française sur l’urgence et l’importance de la lutte contre les impunités au Congo brazzaville.
- 27 juin 2004 Création d’un collectif ad hoc contre les impunités au Congo Brazzaville, lors d’une rencontre à la CIMADE. Ce collectif qui est une structure ad hoc d’action, prend appui sur une charte découlant des articles 5,9,12,14 et 21 de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. L’affaire des disparus du Beach, priorité de l’heure, n’est qu’un volet parmi d’autres impunités à stigmatiser.

- 30 juin 2004 Remise d’une pétition de plus de mille signatures au ministère des affaires étrangères, par une délégation du collectif contre les impunités. Cette pétition dénonce l’attitude des autorités françaises dans la libération du directeur de la police nationale congolaise et demande la levée de la suspension du dossier de Meaux. Cette remise a eu lieu en présence d’un correspondant de l’AFP.

- 30 juin 2004 Remise d’un dossier de presse à tous les députés de l’assemblée nationale française, plaidoyer en faveur d’une instruction de l’affaire du Beach par une juridiction extra congolaise et française.

- 16 juillet 2004 Marche et sit in de protestation organisée par le collectif contre les impunités au Congo Brazzaville. Malgré un changement de parcours annoncé la veille de la manifestation, près de 300 manifestants issus aussi bien du monde associatif que politique, français, africains que congolais, ont marché de la Place st Augustin au Parc Monceau. Cette action était aussi dédiée aux populations congolaises dans la détresse. La société citoyenne est en droit d ‘espérer que la présence active de militants politiques de partis traditionnels dans cette action contre l’impunité est un signe qui indique que son message est en passe d’être entendu par l’ensemble de la société congolaise. Un communiqué a été adressé aux français à l’issue de la manifestation.

Document FCD/RCN www.fcd.ras.eu.org

Commentaires