// Vous lisez...

Les Congolais parlent aux Congolais

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU CONGO

Résistances et luttes contre la corruption - l’exemple du Congo-Brazzaville par Association Survie Isère / Survie Isère le 6 novembre 2009 20 novembre 2009

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, qui met cette année à Grenoble en avant les différentes formes de résistances ici et là bas, le CCFD Terre Solidaire Isère, le Secours Catholique Isère, le CIIP et Survie Isère invitent Christian Mounzeo et Benjamin Moutsila pour qu’ils présentent leurs actions contre la corruption, notamment au Congo Brazzaville, lors d’une conférence-débat à la Maison du Tourisme de Grenoble, le vendredi 20 novembre 2009 à 20h.

Des citoyens solidaires du Sud et du Nord s’investissent contre la répression de dictateurs africains adoubés par certains pays du Nord, ceux-ci voulant verrouiller leur approvisionnement en ressources naturelles.

Cette conférence-débat sera l’occasion de rencontrer deux de ces citoyens, Christian Mounzeo et Benjamin Moutsila, et d’échanger avec eux à propos des problèmes liés à l’exploitation des matières premières et de la corruption. Ils présenteront la coalition internationale "Publiez Ce Que vous Payez", les actions pour la confiscation des biens mal acquis et celles de dénonciation des mécanismes de la dette odieuse.

Les intervenants Christian Mounzeo est coordinateur au Congo-Brazzaville de la coalition internationale "Publiez ce que vous payez !" (cf. ci-dessous). Il est Benégalement président de l’association "Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme" (http://rpdh.org). Il oeuvre quotidiennement pour la transparence, notamment par la mise en place du processus EITI (http://eitransparency.org/). Son travail sur les zones obscures de la gestion pétrolière inquiète le gouvernement congolais, qui cherche à étouffer son action (campagne de calomnie dans les médias, arrestation, maintien arbitraire en détention, procès...).

Benjamin Moutsila est délégué général de la Fédération des Congolais de la Diaspora (FCD). Il milite pour établir dans son pays un Etat de droit respectueux des droits humains et des biens publics. La FCD est l’une des trois associations (avec Sherpa et Survie) à avoir porté plainte en mars 2007 contre cinq chefs d’Etats africains et leurs familles (cf. “biens mal acquis” ci-dessous). Les membres de la FCD ont également rédigé un livre sur ce sujet sorti en septembre 2009 4. http://fcd-diaspora.org

Publiez ce que vous payez

Initiée en juin 2002 et appuyée aujourd’hui par plus de 300 organisations non gouvernementales, la campagne “Publiez ce que vous payez !” a pour principal objectif d’aboutir à ce que les compagnies extractives (pétrole, gaz et ressources minières) publient, de façon systématique et transparente, le montant des taxes et redevances de toute nature qu’elles versent aux Etats des pays dans lesquels elles sont présentes.

Biens mal acquis

Depuis mars 2007, les associations Sherpa, Survie, le CCFD Terre Solidaire, la FCD et Transparency International ont déposé plusieurs plaintes pour “recel de détournement de biens publics et complicité” contre certains dirigeants africains et leur entourage. Une enquête préliminaire a confirmé l’existence d’un patrimoine considérable n’ayant pu être acquis grâce aux seuls salaires des personnes visées, mais les plaintes ont été classées sans suite. Encore dernièrement (le 29 octobre 2009) le parquet français, sous tutelle politique, a rejeté une plainte, empêchant ainsi les juges d’enquêter sur l’origine des fonds en cause et cassant l’élan d’une jurisprudence audacieuse, pourtant en phase avec la politique anti-corruption prônée par les instances internationales.

Le Congo-Brazzaville en quelques chiffres Dirigeant : Denis Sassou N’Guesso depuis 1997

Exportations : 863,4 milliards de FCFA, dont hydrocarbures : 774 milliards de FCFA

Indice de Développement Humain : 168/177

Classement Transparency : 150/179

Indépendance : 15 août 1960 Coups d’Etat : 1963, 1968, 1969, 1977, 1978, 1997 Guerre contre les civils : 1993 - 1997-1999

EITI : lancée en 2005

Les associations organisatrices Elles font partie de la Plateforme Citoyenne France-Afrique, qui a publié en 2007 le Livre blanc pour une politique de la France en Afrique responsable et transparente7.

Survie-Isère est le groupe local de l’association nationale Survie, qui mène des campagnes d’information et d’interpellation des citoyens et des élus pour une réforme de la politique de la France en Afrique et des relations Nord-Sud.

http://survie.isere.free.fr/

Le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) – Terre Solidaire est une association qui a pour mission de sensibiliser l’opinion publique en France à la situation des pays pauvres, et de soutenir des projets de développement humain dans les pays en développement du Sud et de l’Est.

http://www.ccfd.asso.fr/cd38/

Le Secours Catholique est une association attentive aux problèmes de pauvreté et d’exclusion, qui cherche à promouvoir la justice sociale. Elle établit des rapports pour l’information du gouvernement, en matière sociale notamment. Elle constitue la branche française du réseau Caritas Internationalis.

http://www.secours-catholique.org/d...

Le Centre d’Information Inter-Peuples est une association interculturelle de solidarité internationale qui s’efforce de mieux faire connaître les réalités historique, culturelle, économique et politique des pays et des peuples d’Afrique, d’Asie, des Amériques et de l’Europe de l’Est.

www.ciip.fr

Références 4 - Sassou Nguesso, l’irrésistible ascension d’un pion de la Françafrique. Fédération des Congolais de la Diaspora, L’Harmattan, 2009, 318 p.

7 - Livre blanc pour une politique de la France en Afrique responsable et transparente, Plateforme citoyenne France-Afrique, L’Harmattan, 2007, 160 p.

Commentaires