// Vous lisez...

Environnement

Enrichissement Durable au lieu de Développement Durable

France : Manifestation contre la présence de Nguesso Un Groupe de personnes a manifesté jeudi à Paris contre la participation du président congolais Dénis Sassou Nguesso au 5ème Forum mondial du développement durable qui s’est ouvert le même jour dans la capitale française, a constaté sur place la PANA.

"Sassou : obstacle à la réconciliation nationale des Congolais", "Congo-Brazzaville : BNP-Sassou : rendez l’argent volé", pouvait-on lire sur certaines pancartes brandies par les manifestants qui répondaient à l’appel de plusieurs ONG dont "Survie" et la Fédération des Congolais de la diaspora (FCD).

"Nous sommes scandalisés par la présence de Sassou à un forum sur le développement durable. Nous ne voyons pas en quoi Sassou Nguesso est un spécialiste de ces questions. (...) Pour nous, cette présence revient à inviter le chef de la Junte birmane à un forum sur les droits de l’Homme", a déclaré à la PANA Olivier Thimonier de l’association "Survie".

Le porte-parole de la FCD, Benjamin Moutsila, a également exprimé son agacement de voir le président congolais prendre la "parole dans une enceinte" républicaine française, rappelant les conditions "sanglantes" de son retour au pouvoir en 1997.

"Il n’est pas normal qu’un président peu soucieux de la démocratie dans son pays vienne parler de développement durable au Sénat, une maison de la démocratie. Sassou Ngesso a eu une gestion des richesses naturelles qui n’a jamais été durable", a dit M. Moutsila.

Il a par ailleurs accusé le chef de l’Etat congolais d’avoir mis en place un "système d’enrichissement durable de sa famille, de son clan et de son village".

"M. Sassou n’a jamais fait du développement durable quand on voit ce qui se passe dans les secteurs du pétrole, du bois, des infrastructures au Congo. Il n’est pas qualifié pour être présent à ce forum", a encore dit le militant associatif.

Organisé par l’association "Passages", le 5ème Forum mondial du développement durable se tient jeudi et vendredi à Paris sur le thème "Un monde imprévisible".

Panapress 6-12-2007

Bonjour voici un compte rendu du rassemblement de ce matin, avec quelques photos sur le site de Survie : http://survie-france.org/article.ph...

TV5 et AITV RFO étaient également présent

Merci aux participants et à bientôt

La dépêche AFP PARIS, 6 déc 2007 (AFP) - De nombreuses organisations françaises et africaines, ainsi que la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) ont critiqué l’invitation du président congolais Denis Sassou Nguesso à un forum jeudi sur le développement durable au Sénat français à Paris.

La FIDH se déclare "particulièrement étonnée de la tribune offerte à Denis Sassou Nguesso" et regrette "qu’une nouvelle fois, tous les honneurs (lui) soient rendus sans que soit évoquée la situation des droits de l’Homme dans son pays", selon un communiqué.

A l’appel d’une vingtaine d’associations, une cinquantaine de personnes ont manifesté dans la matinée devant le jardin du Luxembourg, qui abrite le Sénat (chambre haute du parlement français) où est organisé durant deux jours le 5ème forum mondial du développement durable. "Nos associations considèrent comme totalement indécente cette tribune offerte à l’un des principaux dictateurs africains, qui ne peut avoir d’autre effet que lui délivrer un brevet d’honorabilité", a déclaré Odile Biyidi, la présidente de Survie, une association qui milite notamment pour la fin du soutien de la France aux régimes corrompus africains.

Les associations présentes, dont la Fédération des Congolais de la Diaspora, reprochent à Denis Sassou Nguesso, au pouvoir depuis 1997, d’avoir détruit l’économie de son pays alors que lui-même s’est enrichi, notamment grâce aux revenus pétroliers, et d’être à la tête d’un "régime criminel".

Brandissant des pancartes "Denis Sassou Nguesso, dictateur durable", les manifestants ont également dénoncé les relations que la France, et notamment ses entreprises telles que Total ou Areva, entretient avec le président congolais.

"Halte à la Françafrique, halte à la pompe à fic, nous soutenons les peuples africains", ont-ils scandé.

Commentaires