// Vous lisez...

Economie

Plainte contre des chefs d’Etat africains

Dépêches AFP du 28/03/2007 - 15h00 20 Minutes, éditions du 28/03/2007 - 23h26 Dernière mise à jour : 29/03/2007 - 01h15

Trois associations françaises ont déposé mardi une plainte contre X pour recel de détournements de biens publics auprès du procureur de Paris, a révélé hier Le Monde. « Cette plainte vise des chefs d’Etat africains accusés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l’argent public détourné », explique William Bourdon, avocat de l’un des plaignants. L’accusation des associations Sherpa, un réseau international de juristes présidé par William Bourdon, Survie, qui dénonce le soutien de Paris à des dictateurs africains, et de la Fédération des Congolais de la diaspora ciblerait principalement les présidents Omar Bongo (Gabon) et Denis Sassou N’Guesso (Congo) et leur famille. Selon les plaignants, ces derniers seraient propriétaires de nombreux biens immobiliers de luxe (hôtels particuliers et grands appartements à Paris et en région parisienne).« Cette situation est archiconnue, depuis des années. Grâce à cette plainte, l’occasion est maintenant donnée à la France de se mettre en conformité avec l’ensemble de ses engagements publics et internationaux concernant la lutte contre le détournement d’argent public et la corruption », a-t-il ajouté. Le procureur peut classer cette plainte sans suite - s’il l’estime non fondée -, ouvrir une enquête préliminaire pour approfondir la question ou confier le dossier à un juge d’instruction dans le cadre d’une information judiciaire.

Avec AFP

20 Minutes, éditions du 28/03/2007 - 23h26

dernière mise à jour : 29/03/2007 - 01h15

Commentaires