// Vous lisez...

Politique

Le monde civilisé s’exprime en Droit.

La Cour de Cassation française en rendant son arrêt du 10 janvier 2007, n’a fait que dire le droit en fonction des conventions internatonales ratifiées par les Etats dont le Congo. Il s’agit d’une plainte simple déposée au tribunal de PARIS qui sera externalisée à Meaux. Elle visait Ms Denis Sassou Nguesso, Pierre Oba, Blaise Adoua, Norbert Dabira et tous autres que l’information pourrait révéler, pour crimes de torture, disparitions forcées et crimes contre l’humanité. Entre temps M Dabira avait été convoqué, entendu. Et face à un refus de recomparaître , il sera lancé à son encontre un mandat d’amener international. Un autre Jean François Ndenguet sera appréhendé en son domicile à Meaux présenté devant le juge d’instruction. Et il sera mis en examen et écroué. Mais nuitement le procureur de la république de Meaux saisira la chambre d’instruction qui le libérera. Et toujours de nuit les écrous seront levés et M J-F Ndenguet s’envolera pour Brazzaville par vol spécial mis à sa disposition par le pouvoir congolais. Face à ses pratiques qui ne sont pas la règle commune du droit, le juge d’instruction saisira le Conseil Supérieur de la Magistrature. Cette procédure suivra son cours juqu’à la cour d’appel qui prendra une décision d’annulation de toute la procédure. Et aujourd’hui avec l’épilogue de la Cour de Cassation

Bien avant la Cour de Cassation, le Tribunal Permanent des peuples saisi par le Collectif "TotalFinaElf" ne fera pas la loi en Afrique avait été saisi d’une plainte pour crimes contre l’humanité, le 24 janvier 1999. Bien que ses décisions ne soient pas exécutables par les états, elles s’imposent sur le plan moral. Puisque elles sont rendues conformément au Droit International.

A Bruxelles une plainte avait été déposé contre Sassou Nguesso président du Congo pour Crimes contre l’Humanité par trois plaignants sur la base de la loi belge dite de compétence universelle. La société ELF avait été citée comme complice du dictateur Sassou Nguesso. cf Le monde du 20 octobre 2001. Cette plainte suit son cours depuis.

En Angleterre et aux USA des plaintes ont été instruites et des condamnations ont été prononcées contre des gestionnaires très proches du président qui ont détourné des cargaisons de pértrole et dissimulés des revenus des richesses naturelles, le 28 novembre 2005. D’autres plaintes aux USA sont en cours pour corruption vis à vis des mêmes gestionnaires et parents du président de la démocrature. Procédure RICO le 27 mai 2005 Le pouvoir congolais s’est rendu complice d’avoir accueilli en toutes connaissances de cause le sieur Kouwenhoven en 2003. Alors qu’il avait été identifié en 2001 par le Conseil de sécurité comme personnage clé et soutien logistique et financier incontournable de Charles Taylor. Dans les geôles des services miliciens du pouvoir DCRM et COMUS croupissent depuis plus de deux ans près de 20 détenus politiques en dépit des démentis du président de l’UA. Le Congo a aussi été exclu et radié du processus de Kimberley pour trafic de diamants de guerre le 9 juillet 2004. Ces affaires sont tombés dans le domaine public et font les choux gras de la presse internatonale. Elles ont suscité la parution de rapports d’Ong tels Amnisty International et la FIDH ainsi que d’ouvrages détaillant avec une précision chirurgicale les mécanismes de pillage et leurs bénéficiaires ( cf Pillage à huit clos de Xavier Harel.éditions du Seuil 2006). De l’instruction à Brazzaville, les régles élèmentaires de la procédure ne seront jamais respectées. Et M Sassou dans ses différentes déclarations méconnaissaient les faits même des disparitions au port fluvial de Brazzaville Beach. Mais le courage et la pugnacité des familles qui ne se taisaient pas génaient aux entournures le pouvoir qui daignera ouvrir cette instruction. Elle sera baclée et qualifiée de légère par le Parquet Général près la Cour Suprême.

Malgré la pertinence des faits, certains journalistes à la solde du dictateur kleptocrate tentent de mener un combat d’arrière garde en faisant apparaître des articles pour désinformer et discréditer la Cour de Cassation française : Le monde civilisé s’exprime en Droit.

Dans le monde et en particulier en France il y a des Associatons qui militent pour que l’Afrique soit prise au sérieux comme la FIDH, La LDH, Survie, Agir Ici, Secours Catholique, CCFD, Cimade, Collectif TotalFina Elf ne doit pas faire la loi en Afrique, etc... Sur le plan National l’OCDH, l’ADHUC, la RPDH ainsi que la Coalition Publiez ce Que Vous Payez etc... Dans la même lignée nous Fédération Des Congolais de la Diapora ( FCD ) menons le même combat pour la dignité de l’Homme Africain et Congolais en particulier : un Etat de Droit. Soutenons les prises de position de Roger BOUKA OWOKO Directeur de l’OCDH.

Fait à Vaujours le 17 janvier 2007 Pour la Fédération des Congolais de la Diaspora Le délégué Général

Commentaires