// Vous lisez...

Communiqués et Lettres ouvertes

Lettre ouverte au maire de marseille

Lettre ouverte au Maire de Marseille

Pointe Rouge - Pointe Noire :

Une course pour faire oublier

les crimes contre l’Humanité d’un dictateur !

Pour quelles contreparties ?

Monsieur le Maire de Marseille,

Nous vous avons envoyé un courrier le mois dernier auquel vous n’avez pas daigné répondre.

Dans ce courrier, nous vous rappelions que cette course à la voile reliant Pointe Rouge à Pointe Noire au Congo-Brazzaville est une vaste opération publicitaire organisée par les proches du dictateur Denis Sassou Nguesso. Nous vous rappelions également la nature exacte de son régime : revenu au pouvoir en 1997 au terme d’une guerre civile payée par Elf et menée notamment avec l’ancienne armée génocidaire du Rwanda, Sassou Nguesso a commis plus d’un crime contre l’humanité, en particulier dans le Pool, région qui refusait de se soumettre aux habitudes prédatrices et autocratiques du dictateur. Les agressions et opérations de purification ethnique menées contre les populations de cette région ont fait autant de victimes en 1999 que, durant la même période, les conflits au Kosovo, en Tchétchénie et au Timor Est réunis. Des villages entiers ont été bombardés et rayés de la carte, le viol public fut érigé au rang d’arme de guerre systématique... Aujourd’hui, le pillage des ressources du pays (en particulier du pétrole) par le clan du dictateur se poursuit alors que la population manque de tout, et la répression n’a pas cessé.

Cette course, de l’aveu même du 1er ministre congolais (voir Marseille l’Hebdo du 1er juin 2005) n’a d’autre but que de redorer l’image du dictateur.

En finir avec la Françafrique !

L’association Survie mène actuellement une grande campagne, dénonçant le soutien multiforme que la France persiste à accorder à un certain nombre de dictateurs de son « pré carré » en Afrique. (voir http://www.survie-france.org/). Ce soutien conforte des régimes criminels et prive les populations des droits sociaux et politiques les plus élémentaires.

Nous dénonçons avec la plus grande vigueur le soutien scandaleux que la mairie de Marseille a apporté à cette course, et par là même à la sanguinaire dictature congolaise qui poursuit, elle, une course au crime. Nous nous interrogeons sur les contreparties que cette complicité avec l’un des régimes les plus corrompus a pu occasionner. Nous refusons que cette caution soit apportée en notre nom puisque la coupe de la Ville de Marseille doit être remise à l’issue des frégates. Nous appelons tous les habitants à protester auprès de la municipalité.

Association Survie 13

Mel : survie-13@wanadoo.fr ; Site : http://survie-13.org/

C/o Mille Babords, 61, rue Consolat, 13001 Marseille

« Donner valeur de loi au devoir de sauver les vivants »

Commentaires