// Vous lisez...

Dépèches/Nouvelles

le Cri du Pangolin

La presse est avec la justice, le contre pouvoir par excellence. Complètement muselée pendant les années du parti unique elle a regagné ses lettres de noblesse lors du mouvement de rupture de la conférence nationale souveraine. Actuellement, en dépit de toutes les tracasseries judiciaires, financières et politiques. Les militants de la plume semblent être la voix des sans voix. Désormais, la mémoire collective a ses instruments, pour ne plus avaliser la propagande des dirigeants politiques et des thèses les plus farfelues du genre : ’’ C’est le président Massamba Débat qui a assassiné le président Ngouabi’’ C’était de l’infabulation, une grossière manipulation. La presse de l’époque avait pourtant dit Amen. A l’occasion de la naissance du journal ’’Le Pangolin’’ dans la presse écrite congolaise, nous disons :

Bravo Jean valère et bon vent

*****************************************************

Word - 71.5 ko
le Cri du Pangolin n°2 - Mars 2005

*****************************************************

Commentaires