// Vous lisez...

Communiqués et Lettres ouvertes

Lettre ouverte à Monsieur Denis Sassou Nguésso

Lettre ouverte à Monsieur Denis Sassou Nguésso, Président de la République du Congo

Monsieur le Président

En apprenant vos intentions de faire de monsieur Etsilabéa, roi des Téké, refusant de reconnaître sa Majesté le roi Nguempio Auguste nommé par les dignitaires de la Cour Royale, vous méconnaissez et détruisez les règles et les rites qui guident l’élection d’un Roi qui sont des règles démocratiques et ancestrales. Ce qui constitue une provocation envers le peuple Téké dans son ensemble. Le choix d’une personne destinée à assumer ces responsabilités incombent à un collège de dignitaires et non pas par un décret présidentiel car n’est pas roi celui qui le veut. Monsieur Intsilabéa étant un « cerf » il ne peut accéder au trône royal. Il convient d’abord de vérifier ses origines. L’historien Jan Vansina avait démontré l’importance de la pauvreté qui garantit le bien être chez les Téké et même la richesse du royaume. Dans le monde politique téké, le mieux vêtu n’est pas le plus légitime, le plus tapageur n’est pas le mieux investi. Stanley n’avait-il pas signé un traité avec des arrivistes pompeusement parés qui menaient grand train sur la rive gauche. Que leur arriva -t-il ? Ces groupes autopromus disparurent pendant que les Téké dissimulaient dans leurs caches la monnaie de cuivre qui concurrença le laiton européen pendant une bonne décennie. Le royaume est historiquement certes pauvre mais cette pauvreté fait sa fierté et sa résistance pendant que les autres disparaissaient. Nous vous demandons de mettre fin à cette provocation qui ne pourra que pousser les Téké à agir. Depuis quand l’Etat congolais s’intéresse t-il au royaume qu’il avait fait disparaître ou d’où vous vient cet intérêt subite pour le royaume ? Le Roi des Téké n’émargeant pas au budget de l’Etat. Le peuple téké est un peuple fier et historique qui a une culture démocratique et par delà il rejette la conquête d’un pouvoir par des armes. L’homme est le reflet de sa culture. Ne pas vouloir aller au combat n’est pas un aveu de faiblesse. Cette provocation systématique du peuple téké, son humiliation que vous voulez montrer à travers cette nomination d’un roi, ne pourront être supportées par le peuple téké et les Congolais et vous laisser à l’abri des colères de nos ancêtres et de Kouébali. Faites ce que vous avez à faire mais laissez le royaume assurer son existence sans votre intervention. Si la richesse du Congo est votre bien, faites-en usage mais ne vous en servez pas pour monnayer vos ambitions. Le peuple congolais sera le témoin de vos agissements car dans la vie tout à une fin. Monsieur le Président, les restes de De Brazza viendront au Congo. Que serait De Brazza sans le traité qu’il a signé avec le Roi Ilo I ? Ce traité est historique et a relié une partie du continent africain à la France. Qu’avez-vous fait pour reconnaître sa valeur et son importance dans nos relations avec la France, avec les autres pays de l’Afrique centrale et avec l’Etat congolais lui même ? Mbé, capitale du royaume manque de palais royal, de route d’accès, de site historique, de musée etc...Qu’avez-vous fait pour cela ? Ce royaume venait d’être réhabilité par la Conférence nationale et revalorisé par Monsieur Pascal Lissouba ? Aujourd’hui encore vous vous intéressez aux restes des corps de De Brazza que vous voulez enterrer à Mpila au lieu de Mbé. Quelle est la vraie raison de cet autre coup d’état contre le royaume ? Nous vous mettons en garde contre les conséquences qui résulteraient de cette intronisation d’un roi pirate à Etaba non conforme aux traditions téké car pour nous peuple téké notre Roi est déjà intronisé à Mbé en la personne de sa majesté Auguste Nguempio.

Vive le Congo, vive le royaume Téké.

pour la Diaspora Téké en France

Gregoire GAYINO

- Lire : Le royaume ébranlé en cliquant sur ce lien.

Commentaires

1 Message

  1. > Lettre ouverte à Monsieur Denis Sassou Nguésso

    Je suis AMPION willy prince téké, pour ceux qui connaissent la signification du nom AMPION, ils savent qu’il s’agit d’un titre et non d’un nom qui signifie, le tombeau des ancêtres, je tiens à m’entretenir avec le président de l’association des téké en France, vous pourrez me contacter par mon adresse E-mail : willy.ampion@tiscali.fr
    Mais également sur MSN : willy_ampion@msn.com
    Afin qu’on puisse discuter sur ce problème.

    | 28 avril 2005, 12:19