// Vous lisez...

Opinions

Une journée ordinaire à Brazzaville

Journée ordinaire à Brazzaville

De la part d’un de nos lecteurs au Congo

Bonjour à vous autres de France

Hier 20 décembre vers 12 h environ, des militaires non contents de leur paie, une histoire du reste bizarre, ont encore pillé dans l’avenue de la paix à Poto Poto ; il semblerait qu’il y ait une partie de militaires qui a un contentieux avec le pouvoir et qui, pour la 2è fois, depuis novembre dernier, se met à piller et à ravir les sacs et portables des passants et des magasins de vente de portables notamment libanais ; voilà pour le cinéma actuel Autres nouvelles ; comme vous le savez, Sassou vient d’enterrer avec très grande faste un de ses frères. Mais pour les Congolais, l’aspect le plus dérangeant, c’est surtout le faste et l’exhibition de la richesse ayant émaillé les obsèques.Les gens ont été acheminés par hélico, les land Cruiser ont fait le reste, et les Hilux et les Coaster de Toyota... Tous les députés sont dotés de 4*4 ainsi que les sénateurs ; leurs salaires vont être augmentés ; les suppléants touchaient 450 000 francs, ils vont désormais 600 000 francs ; on a renoué avec la pratique de chef de quartier qui seront nommés par les admnistrateurs maires et auront un salaire de 300.000 francs ; le pouvoir se met en place pour durer le train a quelques problèmes d’éboulements, par ici et déraillement par là, et voilà que la pénurie de carburant refait surface. Voilà de quoi est fait notre quotidien entre réduction de la dette et pénurie d’eau potable...

Commentaires